Chargement Évènements

Héloïse de Jenlis et Mathilde de Jenlis

 

Harpe solo

-J.P.Rameau, L’entretien des muses

-C. Debussy, Clair de lune

 

Duo harpe, violon

-J.Massenet, Méditation de Thaïs

-G. Fauré, Berceuse

-V.Monti, Czardas

-M. de Falla, Nana

-A. Challan, Brocéliande– (anonyme), La complainte de la blanche biche

-O’Carolan, Farewell to the music

-Composition originale, Sea song

 

Héloïse découvre la harpe à l’âge de neuf ans.

Elève de Annie Lavoisier, Héloïse a suivi des stages et master classes avec M.CL. Jamet, Isabelle Moretti, Xavier de Maistre, Marielle Nordmann, Frédérique Cambreling…

Elle a obtenu le deuxième prix au concours international de harpe de Lille dans sa catégorie, le premier prix à l’unanimité au concours UFAM Paris dans sa catégorie, le premier prix au concours Rovere d’Oro – Giovanni Talenti, le premier prix au Concours Français de la Harpe (honneur) et le deuxième prix au concours international « Suoni d’arpa » de Saluzzo.

En septembre 2008, elle est admise en tant que « jeune talent » au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe d’Annie Lavoisier.

Elle a joué régulièrement en soliste en Belgique dans les concertos de Wagenseil, Haendel, Mozart et Boieldieu.

En musique de chambre, elle se produit régulièrement avec le trio Jenlis en Belgique, France, Irlande, Italie… Héloïse s’est produite au Festival Est-Ouest, au Festival de Wallonie, au Festival musiq3 à Flagey, au Festival Arte Amanti, aux nuits musicales de Mazaugues, au Festival Amici della Musica di Foligno… Un CD comprennant les oeuvres originales écrites pour la formation du trio Jenlis (harpe, violon, violoncelle) est en cours de production.

Elle a été sélectionnée sur concours en tant que harpe solo à l’European Union Youth Orchestra de 2014 à 2016. Elle joue régulièrement à l’ONB.

En 2017 elle obtient son diplôme de master spécialisé avec distinction en harpe dans la classe d’Annie Lavoisier au Conservatoire Royal de Bruxelles.

En 2018 elle obtient son diplôme de post-master « soliste/orchestre » au Conservatoire Giuseppe di Milano dans la classe de Fabrice Pierre.

Elle effectue actuellement son cursus d’agrégation à l’IMEP auprès d’Aurore Grailet.

Elle enseigne actuellement la harpe à l’Académie d’Uccle.

Elle a obtenu plus d’un million de vues sur youtube pour sa video des Arabesques de Debussy

 

Mathilde de Jenlis

 

Mathilde commence l’étude du violon à l’âge de 5 ans à l’école Bernadette Janssen en Belgique et se perfectionne ensuite auprès de Frédéric d’Ursel. En 2007, elle est admise dans la classe de Philippe Koch au Conservatoire Royal de Liège en tant que « Jeune Talent » et termine parallèlement ses études secondaires en option maths-sciences à l’école internationale « le Verseau ».

En 2015, elle obtient son master avec distinction au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Shirly Laub et la même année, un master en management d’évènement à l’IHECS avec distinction.

 

En 2017, Mathilde obtient un Master’s (MMus) degree in performance, spécialisé en Irish traditional music au DIT Conservatory of Music and Drama of Dublin.

Elle a participé à de nombreux stages et masterclass avec des professeurs réputés tels Eliot Lawson, Ilya Grubert, Tatiana Samouil, Alexei Moshkov…

Mathilde est une chambriste très active : Elle donne fréquemment des concerts en France, en Belgique et en Irlande (Festival international de musique de chambre Est-Ouest, Festival de musique de Corroy, au Festival de Wallonie, au festival musiq3,…), elle se produit en Espagne, Norvège et au Bénin.

Mathilde est lauréate du concours international « Rovere d’Oro-Giovani Talenti » en Italie.

En 2011, elle est concertmeister de l’orchestre symphonique des jeunes de Bruxelles. En 2015 elle est concertmeister de différents orchestres en Irlande avec lesquels elle a entre autres effectué une tournée à New-York et à Toronto en 2017.

Depuis 2014 elle est coordinatrice du Festival international de musique de chambre Est-Ouest et créatrice, coordinatrice et membre de l’orchestre de chambre Est-Ouest.

Mathilde joue actuellement sur un violon Egidius-Marcus Snoek de 1720.