Chargement Évènements
Cet évènement est passé

Franz SCHUBERT (1797-1828)

Drei Gesänge, op. 83

 

Robert SCHUMANN (1810-1856)

Gedichte der Königin Maria Stuart, op. 135

 

Felix MENDELSSOHN (1809-1847)

Sechs Lieder, op. 63

Que ce soit avec Schubert, Schumann ou Mendelssohn, nous voyageons à travers le romantisme. C’est-à-dire dans l’expression des sentiments les plus extrêmes : de la retenue la plus douce à la passion la plus dévorante.

La voix de soprano et la voix de basse sont une alliance inattendue dans le répertoire de la musique de chambre avec piano. Heureusement, les duos op. 63 de Felix Mendelssohn s’enrichissent de ce mélange de couleurs qu’apportent ces deux tessitures de l’extrême.

En duo avec le piano, le cycle op.83 de Franz Schubert et les Gedichte der Königin Maria Stuart op.135 de Robert Schumann permettent aux interprètes de montrer en toute sobriété des qualités de timbre, de couleurs et de diseurs.

Les poètes des cycles de Mendelssohn et de Schumann sont issus du « Sturm und Drang » (mouvement romantique allemand). Le poète des deux premiers numéros du cycle de Schubert est Metastasio ; celui du troisième est inconnu.

Les lieder du cycle de Schumann sont des prières et adieux de la reine Marie Stuart. Schumann s’identifie particulièrement à la détresse de Marie, cette héroïne au destin tragique bien que courageux, et à son adieu à la vie. Ce cycle est non seulement le dernier cycle « féminin » composé par Schumann, mais c’est aussi son adieu au Lied…

 

 Charlotte Panouklia est titulaire d’un Master en chant du Conservatoire d’Anvers et a intégré l’International Opera Academy à Gand. Elle a chanté entre autres, les rôles de Sandmännchen, Frasquita, Eurydice, Giulietta (concerts de midi aux Opéras d’Anvers et Gand), Maria (West Side Story, Festival des Flandres), Wendla (Frühlings Erwachen de B. Mernier, Copr. Opéra d’Anvers/Flagey), Violetta (en France et Italie) et Manon (Massenet) au PBA. Charlotte a tenu le soprano solo dans de nombreux oratorios, cantates et ensembles de chambre.

 

Emmanuel Wallon a étudié aux Conservatoires Royaux de Bruxelles et de Mons. Il a obtenu un premier prix Chant-Opéra, une licence en formation vocale et une agrégation. Sa voix de baryton-basse lui permet d’aborder un répertoire riche et varié : la musique « sérieuse » comme l’opéra, les œuvres sacrées et la musique de chambre, et la musique « légère » telle que l’opérette et la comédie musicale. Emmanuel enseigne le chant et est également coach vocal.

 

Catherine Forthomme est admise à 15 ans au Conservatoire Royal de Mons dans la filière « jeunes talents ». Titulaire d’un Master de piano du Conservatoire de Bruxelles (classes de Jean-Claude Vanden Eynden, Eliane Reyes et Gabriel Teclu) et d’un Master spécialisé d’accompagnement du Conservatoire de Mons, elle est également lauréate de concours (Dexia action classics, Charlier, Fondation Horlait Dapsens, Flagey/RTBF…) et se produit dans de nombreux festivals (Musiq’3, Sons Intensifs, Musicorum, Syam…).